CINEMA: [INVITATIONS] À la vie (2014), histoire des Trois Glorieuses / story of the Three Glorious Women

Cinq ans après son précédent film, Jean-Jacques Zilbermann reprend la caméra pour nous embarquer dans une reconstruction convaincante d’une existence d’après-guerre. Inspiré par une histoire vraie, il nous propose un film ressourçant, emporté par des airs yiddish : À la vie.

Five years after his previous film, Jean-Jacques Zilbermann is back to direct a convincing reconstruction of a post-war existence. Inspired by a true story, he offers us a resourceful film with Yiddish tunes: À la vie.

CINEMA: Pôle emploi, ne quittez pas ! (2013), problèmes techniques / technical problems

Pôle emploi, ne quittez pas ! est le premier film documentaire tourné en immersion sur le long terme dans une agence Pôle Emploi.

Pôle emploi, ne quittez pas ! is the first documentary film shot in a long-time immersion in a French Unemployment Agency.

CINEMA: Eden (2014), a Touch of Frenchness / Eden (2014), a Touch of Frenchness

© Ad Vitam
Coécrit avec son frère Sven sur la base de souvenirs communs, Eden de Mia Hansen-Løve raconte l’essor de la musique électronique en France dans les années 90. À travers l’histoire d’une génération de jeunes DJs à la carrière naissante, la réalisatrice revient sur les origines d’un phénomène culturel, devenu depuis mondial et surmédiatisé. À l’époque où DJs, mix et raves évoquaient des fêtes grisantes, un esprit underground nimbé d’une douce mélancolie et la fraîcheur d’un nouvel élan dans la scène musicale, la French Touch naissait.

Eden, directed by Mia Hansen-Løve and co-written with her brother Sven, tells the rise of electronic music in France in the 90s according to their shared memories. By representing a whole generation of promising young DJs, Mia recalls the dawn of a cultural phenomenon that has become global and intensively covered by the media ever since. At that time words like DJ, mix and rave would sound like exhilarating parties, a certain underground spirit infused with sweet melancholia and a sparkling new momentum in the musical stage, the French Touch was born.

CINEMA: [INVITATIONS] Casanova Variations (2014) de/by Michael Sturminger

Pour son quatrième long métrage, Michael Sturminger filme Casanova à la fin de sa vie dans Casanova VariationsJohn Malkovich se souvient et fabrique une image mentale du célèbre vénitien grâce à un mélange de genres réussis.

For his fourth feature film, Michael Sturminger directs Casanova at the end of his life in Casanova Variations. John Malkovich remembers and makes a mental image of the famous Venetian with a successful mix of genres.

CINEMA: Et maintenant ? (2013), observer le temps / What Now ? Remind Me (2013), observing time

Prix spécial du Jury au Festival international du film de Locarno 2013, Et maintenant ? saisit, à la façon d’un journal filmé, le présent d’un homme en lutte pour sa propre survie. Le réalisateur Joaquim Pinto y documente une année de pensées intimes et d’interrogations sur sa place au sein du monde vivant.

Special Jury Prize at Locarno International Film Festival 2013, What Now ? Remind Me captures on film the present tense of one man struggling for his survival. In a diary like form, the director Joaquim Pinto narrates his deepest thoughts while questioning his belonging to the world of the living.

CINEMA: Night Call, les démons de minuit / Nightcrawler, demons at midnight

Les producteurs du très brillant Drive récidivent en sortant de leur carton une nouvelle pépite saluée au dernier Festival international du film de Toronto et qui va marquer à coup sûr le cinéma moderne : Night Call. Le titre, tout droit inspiré de la chanson de Kavinsky en ouverture de leur précédent film, donne le ton à cette épopée médiatique sombre et tortueuse réalisée par Dan Gilroy.

The producers of the very brilliant Drive are back with this new that have been well received at the last Toronto International Film Festival and that will certainly mark the modern cinema: Nightcrawler. The title, inspired from the Kavinsky's song of the opening credits of their previous film, gives the tone of this dark and tortuous media epic directed by Dan Gilroy.

CINEMA: LE MOIS DU CINÉASTE - Michelangelo Antonioni / THE FILMMAKER’S MONTH – Michelangelo Antonioni

© D.R.
Inscrit au panthéon du cinéma italien, Michelangelo Antonioni a transformé à jamais l’image filmique par son sens aigu de l’abstraction. Le cinéaste-auteur émérite n’a eu de cesse d’examiner le mystère sous la composition, de ses débuts en Italie dans les années 40 jusqu’à sa disparition en 2007. Sa collaboration avec l’actrice muse (et partenaire dans la vie) Monica Vitti marque d’un sceau une carrière foisonnante et inspirée, faisant l’apologie de la beauté féminine. Emblématique des états d’âme de la bourgeoisie et de leurs dérives amoureuses, le cinéma d’Antonioni est aussi explorateur des espaces, qu’ils soient physiques ou métaphysiques. Les personnages antonioniens au romantisme discret, silencieux, évoluent dans un monde déconnecté du réel, comme pour mieux laisser parler leur intériorité.

Michelangelo Antonioni is one of the most admired Italian filmmakers for he changed the filmic image forever by bringing it a new sense of abstraction. From his first films in the 40s until his death in 2007, the author never stopped examining the mystery underneath the composition of the frame. His collaboration with muse Monica Vitti (also partner in life) is the cutting-edge of a rich career praising female beauty. Antonioni’s films emblematize bourgeois concerns and their drifting loves, and even more the exploration of spaces, whether physical or metaphysical. Antonioni’s characters are withdrawn romantic people ; they evolve in a world that is disconnected from the real one, thus allowing their inner voice to speak for itself.

CINEMA: Un illustre inconnu (2013) de Matthieu Delaporte / Nobody from Nowhere (2013) by Matthieu Delaporte

Après les succès public et critique de leur comédie Le Prénom (2 César en 2013), Matthieu Delaporte et Alexandre De La Patellière s'essaient au drame à la frontière du thriller avec Un illustre inconnu. À l'image de François Ozon avec Une nouvelle amie (2014), ils questionnent l'identité et la paternité (thématiques déjà présente dans le choix du prénom de leur précédent film) dans un film très atypique. Impressions sur ce fascinant grand écart opéré par les deux auteurs.

After the public and critical success of their comedy What's in a Name (2 César Awards in 2013), Matthieu Delaporte and Alexandre De Patellière directs a film between drama and thriller with Nobody from Nowhere. Like François Ozon with The New Girlfriend (2014), they question the identity and the paternity (themes already present in the choice of a first name in their previous film) in a very unusual film. Impressions of this fascinating wide gap made by the two authors.

CINEMA: [DVD] Gerontophilia (2013), les hommes préfèrent les vieux / gentlemen prefer eldest

Un jeune homme plus attiré par les vieux que les filles de son âge. À la limite du fétichisme, Bruce Labruce nous invite dans Gerontophilia dans un univers très méconnu et tabou, sans fausse pudeur ni excès.

A young man mostly attracted to old people... Not far from fetichism, Bruce LaBruce introduce us in Gerontophilia, a very unkown and taboo world, but without false modesty nor excess.

CINEMA: Les opportunistes (2013), la dolce vita / Human Capital (2013), the dolce vita

Les Opportunistes, Il capitale umano en langue originale, est le phénomène actuel en Italie. Avec près de 6 000 000 d'euros de recettes et de multiples prix, le film réalisé par Paolo Virzi fait l'unanimité. En lice pour les prochains Oscar du meilleur film en langue étrangère, cette adaptation du roman Capital humain de Stephen Amidon a tous les atouts pour surprendre.

Human Capital, Il capitale umano in its original language, is the current phenomenon in Italy. With nearly 6 million euros in revenues and multiple awards, the film directed by Paolo Virzi wins unanimous support. In the list for the next Academy Award for Best Foreign Language Film, this adaptation of the novel Human Capital by Stephen Amidon has all the trumps to surprise.