CINEMA: "Bodybuilder" (2013), les Expendables à la française / Expendables made in France

Après la spiritualité (Mauvaise foi, 2006) et le judiciaire (Omar m'a tuer, 2011), l'acteur Roschdy Zem réendosse le costume de réalisateur pour filmer le corps au cinéma : Bodybuilder (2013). Pour se faire, il confronte un ancien champion du monde de bodybuilding, Yolin François Gauvin, au jeune comédien Vincent Rottiers, sous les regards de Marina Foïs, Nicolas Duchauvelle et Dominique Reymond.

After spirituality (Bad Faith, 2006) and judiciary (Omar Killed Me, 2011), the actor Roschdy Zem puts back his director costume to shot the body in cinema: Bodybuilder (2013). To do so, he confronts a former world champion bodybuilder, François Gauvin Yolin, to the young actor Vincent Rottiers, under the eyes of Marina Foïs, Nicolas Duchauvelle and Dominique Reymond.

CINEMA: "Still the water" (2014), aller plus haut / to go further up

La charge émotionnelle est au rendez-vous sur l’île d'Amami où les habitants sont en pleine harmonie avec la nature, reconnue comme une déesse divine : Still the water (2014) de Naomi Kawase.

Emotions are there on the island of Amami where residents are in harmony with a nature that is recognized as a divine goddess: Still the water (2014) by Naomi Kawase.

CINEMA: "Le temps de quelques jours" (2014), loin du monde / away from the world

Après un petit arrêt spirituel côté fiction avec I Origins (2014), prolongement par la case documentaire avec le film Le Temps de quelques jours (2014) où le réalisateur Nicolas Gayraud s'est glissé avec sa caméra dans l’un des ordres les plus hermétiques de France, l’Ordre cistercien de la stricte observance des sœurs de l’Abbaye de Bonneval dans le département de l'Aveyron.

After a quick spiritual stop with the fiction I Origins (2014), let's continue with the documentary film
Le Temps de quelques jours (2014) where the director Nicolas Gayraud has been with his camera in one of the most impenetrable orders in France, the Order of Cistercians of the Strict Observance of the sisters of Bonneval Abbey in the department of Aveyron.

THEATRE: "Roman Photo" (2014), c'est un beau roman, c'est une belle histoire / it's a beautiful novel, it's a beautiful story

Après avoir écrit notamment On choisit pas sa famille, Week-end en ascenseur ou Chacun sa croix, le trublion du rire, Jean Christophe Barc s'associe avec Anne-Elise Barré pour Roman photo, une nouvelle comédie actuellement au Théâtre La Boussole (Paris-10ème). Œuvre désuète par excellence et oubliée du théâtre, cette littérature bas de gamme est au centre d'une dramaturgie désopilante pour un moment très agréable. Description.

After writing On choisit pas sa famille, Week-end en ascenseur ou Chacun sa croix, Jean Christophe Barc has written with Anne-Lise Barré Roman photo, a new comedy currently at Théâtre La Boussole (Paris-10th). Obsolete and forgotten in theater, this low-end literature is in the center of a hilarious drama for a great time. Description.

CINEMA: "Elle l'adore" (2013), histoire d'une groupie mythomane / story of a mythomaniac groupie


Avec Elle l'adore, Jeanne Herry a écrit et réalisé un premier long métrage réussi : le rythme, l'humour, la direction d'acteur... tout y est. Sandrine Kiberlain et Laurent Laffite jouent avec virtuosité une partition décalée et nous embarquent avec eux dans une histoire à dormir debout.

With her love, Jeanne Herry wrote and directed his first feature film succeeded: rhythm, humor, directing actors ... all there. Sandrine Kiberlain and Laurent Lafitte play with virtuosity and a shifted us to ship with them in a tall tale partition.

CINEMA: "Saint Laurent", le monstre avec lequel on vit / the monster you live with

Rien qu'en considérant son titre canonisant, Saint Laurent, le nouveau film de Bertrand Bonello instaure un rapport au nom de son personnage principal qui se décline en plusieurs facettes, quand il n'est pas carrément l'objet de l'intrigue.

If only by considering its canonizing title, Saint Laurent, Bertrand Bonello's new film establishes a connection with the name of its main character which gets declined in several configurations, to the point where it squarely becomes a plot point.

CINEMA: "Leviathan" (2014) de/by Andrey Zvyagintsev

Après un Prix Spécial du Jury Un Certain Regard en 2011 pour Elena (2011), le réalisateur Andrey Zviaguintsev remporte le Prix du Scénario en 2014 pour Leviathan (2014). Retour sur sur le film vu à Cannes.

After a Special Jury Prize at Un Certain Regard in 2011 for Elena (2011), director Andrey Zvyagintsev won the Best Screenplay Award in 2014 for Leviathan (2014). Back to the film seen at the Cannes Film Festival.