22/05/2015

CINEMA: #CANNES2015 - Youth (2015) & Dheepan (2015)

Par/by Antoine Corte
Rédacteur/Editor

Dheepan - image Youth - poster

Dernière journée du marché du film, le festival sent terriblement la fin ! Il ne reste que peu de films à découvrir et on sent que la frénésie de Mommy de l’année dernière n’aura pas lieu pour cette édition 2015. Peu importe, on continue de découvrir des films de qualité avec aujourd’hui : Youth de Paolo Sorrentino et Dheepan de Jacques Audiard.

At the last day of the film market, the festival feels terribly the end! There are only few films to discover and we feel that a film like Mommy last year will not take part of this 2015 edition. Regardless, we continue to discover good films with today: Youth by Paolo Sorrentino and Dheepan by Jacques Audiard.

CINEMA: [VOD] Adaline (2015) / The Age of Adaline (2015), who wants to live for ever?

Par/by Salvatore V.
Rédacteur/Editor

Adaline - poster
C’est peu de dire que le e-Cinéma a le vent en poupe. Après Les Enquêtes du Departement V : Miséricorde (2013) chez Wild Bunch, TF1 se lance aussi dans l’aventure du cinéma sur internet avec Adaline (The Age of Adaline) de Lee Toland Krieger, une romance qui lorgne du côté de L’Étrange histoire de Benjamin Button et de L'Homme sans âge.

E-Cinema is up-and-coming. After The Keeper of Lost Causes (2013) at Wild Bunch, TF1 is also expanding into the adventure of e-Cinema with Lee Toland Krieger’s Adaline, a romance that reminds us The Curious Case of Benjamin Button and Youth without youth.

21/05/2015

CINEMA: #Cannes2015 - JOUR 8 / DAY 8, Sicario (2015) & Mountains may depart (2015)

Par/by Antoine Corte
Rédacteur/Editor

Sicario - poster Mountains may depart - poster

Le plaisir de ce festival est de pouvoir passer d’un continent à l’autre, de changer d’atmosphère en quelques instants. Pour ce 8ème jour, on fait le grand écart avec le film américain Sicario de Denis Villeneuve et le film chinois Mountains may depart (山河故人) de Jia Zhang-Ke.

The fun of this festival is to move from one continent to another one, changing atmosphere for a few moments. In the eighth day, we made the big gap between the American film Sicario by Denis Villeneuve and the Chinese film Mountains may depart (山河故人) by Jia Zhang-Ke.

LITTERATURE: Confiteor (2013), l'indéfinissable chef-d'œuvre / Jo confesso (2013), the indefinable masterpiece

Par/by Rachelle Gosselin
Rédactrice/Editor

Confiteor - couverture
Confiteor, prière latine qui signifie « Je reconnais, j’avoue », est un titre parfaitement choisi par son auteur Jaume Cabré pour un récit parsemé des confidences d’un homme qui sent la fin… Prenez ce qui suivra comme une ligne directrice, soit la partie émergée de l’iceberg sous lequel se cache un flot tumultueux d’émotions et de réflexions.

Jo confesso, Catalan prayer which means "I accept and I confess", is a really appropriate title chosen by the author Jaume Cabré for a story with confidences of a man who feels the end coming… Take my following words as a directive line, as a part of the iceberg which hide a tumultuous wave of emotion and reflexion.

20/05/2015

CINEMA: #Cannes2015 - JOUR 7, déceptions et révélation / DAY 7, disappointments and revelation

Par/by Antoine Corte
Rédactrice/Editor

Plus fort que les bombes -poster Marguerite & Julien - poster La loi du Marché - poster

C’est déjà le jour 7 du festival ! Le mi-parcours passé, il fait basculer les festivaliers dans un tunnel qui les mènera vite à la fin. On commence à avoir en tête une idée de palmarès. La journée fut pourtant très décevante avec deux films en deçà des espoirs : Plus fort que les bombes (Louder Than Bombs) de Joachim Trier et Marguerite & Julien de Valérie Donzelli. Heureusement, La Loi du Marché de Stéphane Brizé vient nous sortir de cette torpeur en créant LE choc du festival. Ci-dessous notre résumé quotidien.

This is already the 7th day of the festival! This half way has switched the festival to a tunnel that quickly lead us to the end. We are beginning to have in mind an idea of the awards. The day has been however very disappointing with two films below expectations: Louder than bombs by Joachim Trier and Marguerite & Julien by Valérie Donzelli. Fortunately, The Measure of a Man (La loi du Marché) by Stéphane Brizé has shaken us up by creating THE shock of the festival. Here is our daily summary.